Frais de port offerts pour toute commande supérieure à 75€
Divin Poussin.

Divin Poussin.

Nicolas Poussin est sans aucun doute la plus grande figure artistique du classicisme français. Après s’être formé entre Paris, Florence et Rome, il s’installe dans la ville aux sept collines. La Contre-Réforme est alors à son apogée en Italie. L’Église Catholique cherche par tous les moyens – l’Art y compris – à séduire ses fidèles face à la montée du protestantisme. Poussin s’initie à ce catholicisme exacerbé et signe ses premières compositions religieuses comme Le Massacre des Innocents qui lui vaut un succès immédiat.

Le Massacre des Innocents - Nicolas Poussin (1625)

L’exposition "Poussin et Dieu", qui se tient au Musée du Louvre, jusqu'au 29 Juin, se penche justement sur les tableaux sacrés du Maître, une thématique peu connue de son œuvre. Le parcours s’organise autour de 7 sections. Il met tout d’abord en lumière le lien que le peintre nourrit avec le catholicisme romain, puis la place occupée par la Sainte Famille dans son œuvre, les amitiés chrétiennes qui lui ont permis de se faire connaître en France et en Italie, son intérêt pour la Fortune et la Providence, son obsession pour les figures de Moïse et du Christ, et enfin la force émouvante de ses paysages sacrés.

Sainte famille à l'escalier - Nicolas Poussin (1648)

Plus d’une centaine de toiles et dessins ont été rassemblés.Tous témoignent de l’approche singulière que Poussin a des sujets bibliques. Ses tableaux religieux jettent un pont subtil entre le profane et le sacré. Symboles et allégories antiques rythment ses peintures bibliques tandis que ses peintures profanes sont enrichies de consonances chrétiennes. Le tout porté par une émotion poétique des plus rares. L’exposition révèle le talent d’un peintre pour qui la peinture était un moyen de transmettre la vertu et la sagesse sans pour autant sacrifier l’aspect plaisant. Une belle entrée en matière pour découvrir son oeuvre dont la signification est souvent jugée difficile d'accès.