- Nos engagements -

Trudon et l'abeille noire de l'orne

Installée à Mortagne-au-Perche (Orne, Normandie) depuis 1901, Cire Trudon s’inscrit dans le territoire du Parc naturel régional du Perche : zone préservée, le parc rassemble 88 communes et s’étend sur près de 195 000 hectares. Le parc naturel a pour mission de protéger l’environnement – à travers des actions de maintien de la biodiversité, de protection de la ressource en eau, d’urbanisme durable… – ainsi que faire connaître et aimer les patrimoines pour en faire des atouts de développement durable, mais aussi de préserver et valoriser le patrimoine. Ancrée sur le territoire, la participation de la Maison Trudon à un projet de protection des espèces menacées sur place prend tout son sens.

En 2018, l’entreprise choisit de s’engager financièrement, aux côtés du Parc du Perche, dans une démarche de conservation de la biodiversité percheronne. En partenariat avec le Conservatoire de l’Abeille Noire de l’Orne, la Maison Trudon agit pour la protection de l’abeille noire endémique européenne : chaînon essentiel à la biodiversité et à la survie des espèces, elle est aujourd’hui grandement menacée par l’agriculture intensive et l’apiculture industrielle. Un partenariat riche de sens lorsqu’on sait que depuis 1643, la devise de la Maison est : “Deo regique laborant” qui signifie “elles (les abeilles) travaillent pour Dieu et le Roi”. Sous la houlette de leur directeur Denis Guillemin, le Parc et la Maison du Parc veillent à préserver patrimoine et écologie : le vivant, l’homme et son histoire. Installée dans le magnifique Manoir de Courboyer – fleuron du patrimoine percheron du XVème siècle et rare monument historique à l’échelle de la région – la Maison du Parc accueille le cœur du conservatoire avec un rucher central de douze ruches. Elle lance, à elle seule, un signal fort.

“Dans le Perche, les apiculteurs préservent l’abeille noire depuis toujours. Un patrimoine qu’il nous incombe aujourd’hui de protéger et de transmettre aux générations futures au titre de la biodiversité. Face aux défis du changement climatique et de la globalisation, les apiculteurs pourront aussi avoir besoin de cet exceptionnel patrimoine génétique. Voilà pourquoi le Parc est aux côtés des défenseurs de cette sentinelle de notre environnement.”
Denis Guillemin, Directeur du Parc Naturel du Perche

Acteur important au sein du parc naturel, le Conservatoire de l’Abeille Noire de l’Orne a pour objectif principal de veiller à maintenir la diversité génétique des populations d’abeilles endémiques de notre pays (Apis mellifera mellifera, dite ‘abeille noire’) dans des conditions de vie les plus proches de leurs conditions naturelles d’origine. Cet engagement vise à garantir la présence de l’abeille noire – pollinisateur essentiel, pourtant en fort déclin – et la réintroduction progressive de cette espèce résistante, et sauvage. En se rapprochant du Conservatoire, la Maison Trudon partage les valeurs de conservation et de bonnes pratiques apicoles, en adéquation avec le mode de vie de l’abeille noire.

“Le conservatoire génétique de l’abeille noire du Perche, créé officiellement en 2016 et authentifié comme tel par le Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS), après que ce dernier ait effectué les analyses génétiques indispensables, a pour but de pérenniser cette abeille autochtone et millénaire en grand danger de disparition. L’objectif sera d’assurer la survie d’un cheptel conséquent, avec un minimum d’interventions, sur un territoire sanctuarisé assez vaste et recelant un grand nombre de colonies. Les meilleurs éléments du conservatoire, les colonies d’intérêt, pourront être reproduites pour les diffuser auprès des apiculteurs nombreux à vouloir en disposer dans leurs ruchers.”Raymond Daman, Apiculteur et Responsable du Conservatoire de l’Abeille Noire de l’Orne

Engagée, la Maison Trudon participe directement et financièrement à la mise en place du conservatoire. Aussi, 4% des ventes de la bougie Cire sera reversé au projet.

“Contribuer à la sauvegarde d’une espèce aussi essentielle à la vie et symbolique de notre Maison, mais malheureusement fortement menacée est à mon sens un devoir. Nous bénéficions depuis des siècles du labeur des abeilles, il est aujourd’hui primordial de nous engager concrètement et de contribuer à la sensibilisation du public.”Julien Pruvost, Directeur Exécutif de la Maison Trudon