- Flâneries -

Chez Joséphine

Alors que Napoléon sillonne l’Égypte, Joséphine de Beauharnais, sa première épouse, est occupée à chercher une résidence qui puisse abriter leur bonheur. Elle tombe sous le charme d’une demeure située à quelques à quelques kilomètres de Paris. La bâtisse porte le nom de Malmaison, «mauvaise maison », en souvenir de brigands normands qui l’occupaient au XIIIe siècle. Passionnée de botanique, Joséphine apprécie le cadre bucolique du lieu. En 1799, le contrat de vente est signé et des travaux sont entrepris pour rénover le bâtiment. Ils sont confiés aux architectes Percier et Fontaine qui puisent leur inspiration dans l’antiquité pour donner naissance à un château néoclassique à l’architecture d’intérieur épurée. De 1800 à 1802, Malmaison devient avec les Tuileries l’un des sièges du gouvernement (Napoléon est alors consul). La salle où se réunissent les ministres, conçue comme une tente militaire, est toujours visible. A l’Automne 1802, Napoléon et Joséphine s’installent officiellement dans le château. Ils font de Malmaison un lieu de rendez-vous incontournable pour l’élite mondaine et intellectuelle du début de XIXe siècle. Banquets, fêtes, événements culturels … Joséphine ne manque pas d’idées pour attirer le beau monde parisien. En 1809, le couple impérial divorce, l’impératrice ne pouvant offrir d’héritiers à son époux. Napoléon lui cède Malmaison. Joséphine y résidera jusqu’à sa mort en 1814.

 Malmaison n’est pas un château comme les autres. Il en émane calme, douceur et chaleur comme dans une belle maison de famille. Joséphine cultivait le goût d’un luxe simple et cette simplicité est lisible aussi bien dans la décoration d’intérieur de la demeure que dans son jardin. Le mobilier est délicat et multiplie les détails gracieux que l’œil prend plaisir à observer minutieusement. Le parc a conservé cet aspect naturel, presque sauvage, romantique, que Joséphine appréciait. En flânant à Malmaison, vous prendrez l’air. Stricto senso. Et vous vous octroierez un moment paisible et serein.

Retrouvez toutes les informations pratiques sur le site du château :  www.musees-nationaux-malmaison.fr/

À noter : des expositions sont organisées tout au long de l’année en lien avec Joséphine et le premier Empire au deuxième étage de la demeure.

 


 

Découvrez la bougie Joséphine, inspirée du château Malmaison.

Explorez
l'actualité