Frais de port offerts pour toute commande supérieure à 75€
Escale à Pondichéry.

Escale à Pondichéry.

Avec son parfum fleuri, vert et frais, doucement exotique, la bougie Pondichéry rend hommage à l’un des comptoirs d’Inde français les plus florissants.

L’histoire de Pondichéry la française commence en 1673 lorsqu’un militaire français achète pour le compte de la Compagnie française des Indes, un petit village de pêcheurs. Douze ans plus tard, François Martin, directeur de la côte de Coromandel y fonde le comptoir français de Pondichéry, répondant à la soif de conquêtes de Louis XIV. Il y développe le commerce, fait construire des bâtiments, structure l’administration. Tous ces travaux entrepris préparent la future prospérité du comptoir. Au fil des années, la ville poursuit sa transformation : les maisons de briques couvertes de tuiles remplacent les fragiles habitations paysannes de bois et de terres. Des hôtels et des églises se dressent sur la côte verdoyante. Le port s’agrandit. Les commerçants s’enrichissent. Les marchandises abondent. Étoffes, fruits, pierreries, bois, animaux, épices sont échangés tous les jours dans la belle cité blanche.

 Mais cet essor prodigieux de la ville inquiète les Anglais et attire leur convoitise. Joseph-François Dupleix, son gouverneur depuis 1741, réalise qu’il faut la protéger de ses ennemis. Pondichéry s’entoure d’une enceinte défensive et s’offre un nouveau fort. Cela ne l’empêche malheureusement pas de tomber à deux reprises entre les mains de la couronne britannique entre 1793 et 1816, date à laquelle les Français la reprennent définitivement.

 Epuisée par ces conflits coloniaux, la petite cité ne retrouvera pas sa gloire d’antan et sera finalement cédée à l’Union indienne en 1956.

Elle conserve cependant les traces de son passé français. Le nom de ses rues, leurs plaques, les vieux uniformes de ses gendarmes, ses plus vieux bâtiments rappellent encore aujourd’hui son histoire coloniale.